Théorie de la dictature - Michel Onfray

Rédigé par Aurélien Aucun commentaire
Classé dans : Lecture Mots clés : Dictature, Philosophie
Théorie de la dictature - Michel Onfray

C’est décidé, je me lance dans un petit défi personnel : lire douze livres dans une année soit un livre tout les mois. Le premier à passer cette épreuve est un livre de Michel Onfray, « Théorie de la dictature ». Voici ce que j'en pense.

J’ai choisi ce livre car je sens qu’il se passe quelque chose en ce moment dans notre pays. Sans doute une prise de conscience collective de la transformation d’une nation. Je pense notamment à la prise de conscience autour de la collecte des données personnelles faites par les GAFAM et autre BATX. Bref, je voulais savoir ce que la littérature nous propose sur le sujet.

Cet essai sur la théorie de la dictature s’appuie sur deux livres de Georges Orwell : « La ferme des animaux » et « 1984 ». Deux livres (qui sont dans ma bibliothèque mais que je n’ai pas encore lus) qui nous parle de dictature et de régime totalitaire. Michel Onfray nous livres dans son livre, ses notes explicatives, fiche de lecture et articule son essai autour de dix commandements :

  • Le premier : détruire la liberté - donc activer la police de la pensée, assurer une surveillance perpétuelle, dénoncer le crime-par-la-pensée, supprimer la solitude, se réjouir aux fêtes obligatoires, ruiner la vie personnelle.
  • Le deuxième : appauvrir la langue - donc pratiquer une nouvelle langue, utiliser le double langage, parler une langue unique.
  • Le troisième : abolir la vérité - donc propager de fausses nouvelles, effacer le passé, produire le réel.
  • Le quatrième : supprimer l'histoire - donc organiser des cérémonies de la haine, réécrire l'histoire, détruire les livres.
  • Le cinquième : nier la nature - donc nier les lois de la nature, imposer un corps hygiéniste, procréer médicalement.
  • Le sixième : artificialiser les corps - détruire la pulsion de vie, procréer médicalement, organiser la frustration sexuelle.
  • Le septième : ruiner la culture - donc réaffecter les églises, industrialiser les productions artistiques, baisser l'instruction du peuple, formater les enfants, supprimer la beauté.
  • Le huitième : fomenter des guerres - donc : se créer un ennemi, entretenir des guerres.
  • Le neuvième : aspirer à l'Empire - donc : gouverner avec les élites, pratiquer un urbanisme de classe ; administrer l'opposition, psychiatriser toute pensée critique, dissimuler le pouvoir.
  • Le dixième : effacer l'homme - donc : dominer grâce au progrès, achever le dernier homme.

Je trouve que dans cet essai, Michel Onfray dresse un portrait assez noir du devenir de la nation et je pense qu’il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre. Je suis convaincu que certaines affirmations sont vraies, pour d’autres j’espère quand même que l’homme arrivera à contrôler le devenir de notre nation pour ne pas sombrer dans des régimes autoritaires et totalitaires.

Il n’est pas forcément nécessaire de connaître les deux livres de M. Orwell pour apprécier cet essai philosophique (la preuve par moi même). Mais cela donne quand même sacrément envie de s’y mettre pour en connaître d’avantage et il n’est pas incertain que l’un des deux se retrouve dans cette nouvelle catégorie lecture d'ici quelques mois.

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot mgiphu ?

Fil RSS des commentaires de cet article