Pi-hole: Le trou noir pour les publicités de l'Internet

Rédigé par Aurélien Aucun commentaire
Classé dans : Informatique Mots clés : Pi-hole, Raspberry-pi, DNS, DHCP, Logiciel libre
A black hole for Internet advertisements

Un petit article très rapide pour te parler de pi-hole! J'ai enfin trouvé une utilité à mon Raspberry-pi qui dormais depuis un bon moment dans mon tiroir.

Pi-hole c'est quoi?

En deux mots, pi-hole est un serveur DNS local qui filtre les requêtes DNS et bloque les domaines listés dans un fichier blacklist. Le pi-hole se place sur le réseau local et devient le point d'entré de toutes les requêtes DNS de l'ensemble des terminaux connectés sur ce réseau.

Avantages

Il y plusieurs avantages à utiliser pi-hole:

  • Adieu les publicités et trackers sur tous les terminaux.
  • Tu peux choisir ton service DNS public : Google, CloudFlare, et bien d'autre.
  • Les requêtes sont globalement plus rapides que les DNS de ton FAI.
  • Pi-hole met en cache les requêtes.
  • Adieu les DNS menteurs.

Inconvenient

Si il n'y avait que des avantages ça serait trop beau! L'inconvénient majeur pour ma part, c'est le FAI qui n'autorise pas à changer le DNS dans la box pour y mettre celui du Raspberry-pi (je pense que c'est fait exprès mais pourquoi?). Heureusement le projet pi-hole à tout prévu puisqu'il embarque un serveur DHCP avec lui. Ça marche très bien et je n'ai pas eu de problème particulier. Ce serveur DHCP permet aux différents terminaux d'obtenir une configuration avec le bon serveur DNS renseigné.

Tout est beau mais (car il y un mais), le Raspberry-pi devient le point d'entré de tout le réseau. Sans lui pas d'internet (pour M. ToutLeMonde). Je suis le seul à être geek à la maison et je vais devoir mettre en place une procédure simple de retour arrière en cas de problème si je ne suis pas là. Cette procédure va être simple (il faut que je la teste):

  • Débrancher le Raspberry-pi pour couper le DHCP et le DNS. (je vais pas demander une connexion root depuis un terminal. Trop compliqué. RIP mon Raspberry-pi)
  • Se connecter à la box et réactiver le service DHCP.
  • Se déconnecter et se reconnecter du wifi pour obtenir une nouvelle IP et une configuration.

Conclusion

J'adore. C'est efficace (il bloque en moyenne 20% de toutes mes requêtes DNS), utile, et ça ne consomme pas beaucoup d’électricité (mon Raspberry-pi est branché sur le port USB de ma box). Enfin un projet fait pour le Raspberry-pi!

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot rmjm ?

Fil RSS des commentaires de cet article